Bien que je sois de pure souche normande, avec un caractère peut-être bien que oui mais peut-être bien que non, que je ne puisse vivre sans beurre ni encore moins crème fraiche et lait entier, ma " douce" moitié est d'origine 100% méridionale! Autant vous dire que l'ambiance est parfois explosive dans notre logis et que l'huile  ( d'olive ) a tendance à bouillir souvent.

J'aime la Provence par dessus tout et même si le vert des jardins normands me manquent un peu, en ce moment c'est plutôt vers le midi que j'ai envie d'aller me ressourcer.

Voici un peu de mes coups de coeur qui trouvent toujours leur place dans nos nombreuses maisons ( nous bougeons très souvent! )

DSC01910

Je vous présente donc mes "Santouns". Ici pas de crèche ( j'espère vous en montrer de superbes bientôt ) mais de belles dames.

Ma collection est encore modeste mais il me faut attendre de " descendre " à Marseille pour chaque nouvelle recrue. Mireille, la belle arlésienne attend donc ses compagnes de farandole. Pour le moment, elle cohabite avec une femme à la lavande, une niçoise et une arlésienne du  XVIII eme.Chaque pièce est une merveille et les personnes qui créent et travaillent sur ces merveilleux santons sont des artistes passionnants.

Et derrière les belles demoiselles, une magnifique aquarelle du chemin des Bellons, qui descend des collines au petit village de La Treille. J'ai la chance de pouvoir séjourner dans le hameau qui m'a tant fait rêver dans mes lectures d'enfant.

Sortez vos classiques: La gloire de mon père, Le chateau de ma mère, Le temps des secrets de Marcel Pagnol et ce sera du bohneur, de la chaleur et le chant des cigales .

De quoi égayer nos jours de grisaille.